gauche

droite

Le producteur est comme un peintre de la nature. Il dessine sans cesse les paysages qui l’entourent, utilisant ses vaches et ses moyens agricoles comme un pinceau.
Ces paysages traduisent ainsi les choix des hommes de mise en valeur de leurs espaces de travail et de vie.
Et le résultat de ce modelage paysager est digne de la signature d’un artiste, symbole d’une œuvre en perpétuelle évolution...

Les couleurs si intenses des prairies jurassiennes attisent les regards sur ces paysages ouverts.
Les fromages comtois entretiennent ces spécificités : en croquant dans un Comté, on retrouve en bouche toute l’histoire, l’origine et le pourquoi de ces territoires.

Les pré-bois... façonnés par l’homme, les troupeaux, ils signent les parties les plus élevées des Montagnes du Jura.
D’une grande richesse paysagère et environnementale, ils forment une transition douce entre pâturages et forêts, jeux d’ombres et de lumière, réservoir d’une grande biodiversité.

La biodiversité des pâturages jurassiens offre un spectacle visuel unique. Plus de 570 espèces de plantes peuplent ces territoires aux couleurs flamboyantes et parfumées.
C’est dans cette flore unique que le Comté puise ses racines...
(Photo Olivier Roydor)